Astro amoureuse : quand Vénus est en Taureau

Publié le : 13 décembre 20217 mins de lecture

Depuis quelques jours (depuis le jeudi 5 mars), Vénus a quitté le feu du Bélier pour entrer dans le pays du Taureau, où elle restera jusqu’au 3 avril. Comme vous le savez tous très bien, Vénus est la planète de l’amour, mais en réalité, elle a un champ d’action beaucoup plus large. Elle comprend en fait tout ce qui relève du concept d' »harmonie », et régit un peu toutes les relations, les accords et les rapports interpersonnels. Son « ministère » touche donc les contrats, les sociétés, les associations, la collaboration et, naturellement, les relations affectives.

Le signe dans lequel elle transite, quant à lui, définit la manière dont la planète de l’amour s’exprime pendant le transit, ainsi que certains thèmes et enseignements sur lesquels elle vous invite à réfléchir. Dans ce cas, elle passe par le Taureau, le premier signe de Terre de la roue zodiacale, une expression de solidité et de construction concrète. Ainsi, sur la base d’une première association d’idées, Vénus en Taureau exprime principalement une invitation au concret en amour.

Le « caractère concret » a naturellement de nombreuses significations

Pour les histoires les plus récentes, il s’agit tout d’abord de regarder les choses avec réalisme, sans perdre de vue les possibilités réelles qui existent entre deux personnes pour construire quelque chose de stable et de durable. Parce que le Taureau, vous le savez, n’aime pas ce qui est vague, abstrait, théorique : les choses doivent fonctionner dans le concret. Ils doivent être capables de durer dans le temps. Et, pour élargir le discours, pour Vénus en Taureau, l’amour s’exprime par des actes, pas par des mots. Elle s’exprime par une présence réelle, par la capacité à retrousser ses manches et à s’activer. Et ceci, bien sûr, n’est pas seulement vrai en amour, mais dans tout le domaine des relations réelles et interpersonnelles.

Cela signifie que, également sur le plan du travail, Vénus en Taureau pousse à traduire dans les faits tout ce qui, pour le moment, ne vit qu’au niveau des intentions. Dans le cas des collaborations, par exemple, elle pousse à voir concrètement comment elles peuvent fonctionner, comment elles peuvent être organisées, comment répartir les tâches et les bénéfices. Elle pousse, dans le cas de promesses qui restent vagues dans le temps, à essayer de coincer l’autre partie. Soit les paroles sont traduites en actes, soit il n’y a pas de dialogue.

Sur le plan des relations affectives, donc, Vénus en Taureau contient une invitation importante. Il invite à réfléchir aux relations qui sont encore indéfinies ou pas assez solides, pour comprendre s’il existe un moyen de les stabiliser et de les faire fonctionner également dans la vie quotidienne. De ce point de vue, c’est comme si Vénus en Taureau disait : « bon sang, l’amour est fait de soupirs et d’émotions, mais il doit aussi surmonter la confrontation avec la réalité et le concret de la vie. Roméo et Juliette sont merveilleux, mais auraient-ils résisté à la comparaison de toute une vie ensemble ? »

Cela concerne toute la gamme des relations « difficiles » (voire « impossibles ») : avec des personnes qui sont occupées, ou qui vivent à l’autre bout du monde, ou avec lesquelles il existe une différence d’âge « intergénérationnelle ». Bien sûr, elles ne sont pas nécessairement impossibles, mais Vénus en Taureau instille dans votre esprit une question à laquelle il est difficile de ne pas répondre.

Quel est en réalité leur potentiel à croître, à évoluer, à donner vie à une construction qui dure dans le temps ?

Plus généralement, c’est un transit de Vénus qui incite à regarder du côté des possibilités pour concrétiser ce qu’on aime, ce qui vous plaît et ce qui vous excite, en cherchant les bonnes stratégies pour le « fonder ». Il vous exhorte à passer des paroles aux actes. Combien de fois remplissez-vous vos têtes et vos bouches d’idées et d’intentions, sans jamais poser un premier acte de réalisation concrète ? Ici, Vénus en Taureau dit « arrêtez d’en parler… et commencez à le faire ! ».

Il s’agit d’une poussée symbolique que chaque signe appréhende de manière différente, mais avec le dénominateur commun d’agir concrètement pour réaliser un désir. S’il s’agit d’une nouvelle rencontre, s’activer sans rester chez soi à attendre qu’on frappe à la porte. S’il s’agit d’un « nœud » dans la vie d’un couple, mettez la main à la pâte pour le dénouer au lieu de rester là à broyer du noir en espérant qu’il disparaîtra de lui-même. Ou, s’il s’agit d’un projet ambitieux, commencer à s’y lancer, poser les bases de sa réalisation concrète, sans attendre que les conditions soient « parfaites » pour jouer la sécurité, car la perfection n’est de toute façon pas de ce monde. D’une certaine manière, l’enseignement de Vénus en Taureau est très similaire à la célèbre phrase de Walt Disney, qu’il paraphrase ainsi : « si vous pouvez en rêver, trouvez un moyen de le faire ».

C’est en quelque sorte le contexte « symbolique » dans lequel on évolue ! Il est clair qu’il n’aura pas le même effet sur tous les signes du zodiaque. Certains sont par nature plus enclins à ce type d’enseignement. Astrologiquement parlant, ce sont ceux avec qui Vénus forme un bon aspect de trigone et de sextile. Mais avant d’entrer dans ces détails techniques, il est plus clair de dire que ceux qui résonnent le mieux avec son enseignement sont les signes de terre, précisément parce que le concret, le pratique, le solide sont leurs valeurs. Et puis les signes d’eau, instinctivement enclins à rechercher la stabilité émotionnelle, constitués de situations sur lesquelles vous pouvez compter.

Au contraire, pour les signes de l’air et pour les signes du feu, elle représente une invitation à vivre les choses plus concrètement, à regarder leur construction avec un œil constant et patient. Elle les pousse dans certains cas à faire des choix, à prendre des positions plus tranchées face à une nouvelle rencontre. Être moins insaisissable (si cela en vaut la peine) ou dire un « non » ferme si, au contraire, cela n’en vaut pas la peine.

Plan du site